Archives par mot-clé : psycho-social

Événement tragique sur mon lieu de travail : comment aborder la suite?

En mars 2015, à Nantes, au sein du Service Social de la Protection de l’Enfance, un éducateur spécialisé décède des suites d’une agression violente à l’arme blanche, sur son lieu de travail. Cet événement dramatique fait perdre pied, sens, motivations. Comment accepter une telle situation ? Comment continuer à travailler ?  De quelles manières chaque collaborateur peut mettre en place les ressources permettant de retrouver du sens ?

Voulant s’interposer entre deux parents durant une visite médiatisée, ce professionnel a été victime d’un coup de couteau mortel.

Cet évènement dramatique intervenu sur le lieu de travail et dans le cadre de la mission de ce salarié, a touché et impliqué de nombreuses personnes, victimes et témoins parmi les collègues de travail et la direction du Service. Il a particulièrement bouleversé et heurté de plein fouet le personnel dans l’exercice de son métier et marqué tragiquement une partie des locaux de l’association.

Une de nos équipes de psychologues et sociologues du travail est intervenue rapidement après l’évènement et accompagne, toujours, les professionnels de ce service.

1 – Une première étape : accompagnement d’une période de transition a été nécessaire pour soutenir les professionnels dans la reprise du travail.

C’est à dire :

  • gérer la situation de tension importante dans les semaines qui suivent un tel événement
  • accompagner la reprise progressive du travail, quelques jours après le drame.

Différents professionnels sont intervenus pour soutenir la direction, les cadres et l’ensemble des salariés dans différentes modalités d’appui.  La Cellule d’Urgence Médico Psychologique du département de Loire Atlantique, notamment, qui a oeuvré pour prévenir et prendre en charge les répercussions psychologiques (trouble post-traumatique).

Les consultants de Catalys Conseil ont pris part à cette première période de transition par des actions de soutien individuel et collectif des professionnels dès les premières semaines avec une approche psychosociale :

Des groupes de parole

ont permis aux professionnels volontaires de partager et d’échanger sur la situation, de favoriser l’expression des  sentiments et émotions, d’envisager la suite de l’activité professionnelle de chacun.

Des entretiens individuels d’écoute

ont permis aux professionnels d’exprimer les émotions, les pensées, de tenter de donner du sens à ce qui est arrivé. En cas de besoin, les consultants ont orienté les professionnels vers des solutions de soins externes (médecin, psychologue clinicien, …).

2 – Une seconde étape : accompagnement du retour à une activité normale, a été nécessaire pour gérer et prévenir les difficultés des professionnels dans le retour au fonctionnement habituel du service.

De nouveau, les consultants ont mobilisé les techniques d’entretiens individuels et de groupes de paroles, afin de permettre aux personnes de :

  • faire une relecture du problème, de la situation qui met en souffrance (mettre du sens, prendre de la distance, partager son vécu ),
  • comprendre comment elles font pour gérer la situation (déni, fuite,…),
  • identifier leurs ressources et comprendre comment elles les mobilisent,
  • trouver des solutions pour reprendre en main leur parcours professionnel.

On se focalise sur la rencontre entre une personne avec son histoire singulière et une situation de travail qui peut mettre en souffrance.

D’autre part, un Espace d’Information Conseil a été mis en œuvre pour les professionnels :

  • s’interrogeant sur leur parcours professionnel : information et conseil sur l’évolution professionnelle, la formation,…
  • ne souhaitant pas reprendre leur activité professionnelle actuelle : information et conseil sur les métiers, un projet de reconversion, une transition professionnelle…

Nos consultants  continuent de soutenir ce Service afin d’accompagner au plus juste, collectivement et individuellement les professionnels qui en ressentent le besoin tant du point de vue psychologique que du point de vue professionnel. L’enjeu étant de permettre à chaque salarié d’identifier ses ressources mobilisables, de retrouver du sens à ses missions et aux valeurs de sa structure.

(Billet co-écrit avec les intervenantes : Aline Abraham et Laurence Jamet.)

Cellule d’appui pour accompagner un plan social.

Cellule d'appui licenciement

L’entreprise Texier à Vitré a annoncé en octobre 2014 un plan social qui concernait une cinquantaine de salariés. Catalys Conseil avait été chargé de mettre en place une cellule d’appui dans l’entreprise jusqu’aux notifications de licenciement. Retour d’expérience.

Avant les notifications de licenciement effectives, certaines entreprises font appel à des dispositifs qui permettent aux salariés de prendre le temps de faire le deuil de leur entreprise. Cela leur permet également d’être pris en charge immédiatement après l’annonce des licenciements et de préparer leur repositionnement professionnel.

C’est ce dispositif qui a été choisi pour Texier à Vitré, confrontée à un plan social.

Dans un premier temps, des échanges personnalisés ont permis d’écouter la souffrance des salariés concernés et leur apporter un soutien psycho-social.

Cellules d’appui, Espace Information conseil : des dispositifs boosters du retour à l’emploi

Parallèlement, à cette écoute active, nous avons mis en place des ateliers thématiques, leur permettant de créer leurs outils de recherche d’emploi et de leur communiquer des informations sur ce qui se passe ailleurs.

La majorité des salariés a participé à ces ateliers. Avant même la fin de leur contrat de travail et leur licenciement effectif, ils disposaient d’un CV et d’une lettre de motivation opérationnels, pour proposer leurs compétences à d’autres employeurs du bassin d’emploi.

A noter également l’organisation d’un Job Dating,  en collaboration avec la MEEF de Vitré : trois personnes sont venues présenter leur entreprises et des postes à pourvoir. Elles ont également reçu en entretien court les salariés intéressés et fait une présentation du marché de l’emploi local.

Le bilan de ce dispositif ?

  • Une fois licenciés économiques, les salariés étaient dans une dynamique positive et avaient trouvé la motivation de se projeter dans un autre contexte professionnel.
  • 4 salariées Texier ont pu signer un contrat pérenne au sein de la société BFL à Fougères (et en covoiturant).
  • Là où la mobilité géographique est souvent le 1er frein à l’emploi, la cellule d’appui a permis de lever peu à peu les freins, pour être mobilisable vers l’emploi rapidement.

Catalys Conseil prépare et soutien les salariés au licenciement à travers ces dispositifs d’information, de conseil et d’appui.
Vous êtes confronté à un plan social ? Cliquez sur ce lien pour vous faire aider.