La lettre de motivation : un mal nécessaire ou un plus ?

Les consultants en reclassement, les entreprises, les agences intérims exigent tous une lettre de motivation. Pourquoi suis-je obligé d’écrire une lettre, alors que mon CV explique déjà mon parcours et que le plus simple est de me recevoir en entretien?

Mais je suis obligé de m’y coller, au risque de voir écarter ma candidature. Et voilà la page blanche.

5 conseils élémentaires

La lettre de motivation doit être personnalisée, adaptée à l’offre et répondre aux critères recherchés par l’entreprise. Il y a un travail d’analyse du parcours et des compétences, à réaliser pour argumenter l’adéquation de sa candidature avec les attendus du poste, sans faire un copier coller du CV et de l’annonce.

Lettre de motivation

Il faut prêter attention à :

  1. Préparer des exemples de son parcours pour amener les compétences exigées dans l’offre
  2. Parler dans un temps présent et non passé : « je savais faire », « j’avais pour mission » ne montrent pas le dynamisme réel de sa candidature
  3. Ne pas être victime mais acteur de son parcours. Il faut éviter « j’ai été licencié de… », « je suis actuellement à la recherche d’un emploi », « sans emploi, j’ai besoin de travailler »
  4. Choisir 2 à 3 qualités et les mettre en valeur, il est moins intéressant de voir une énumération de toutes les qualités possibles et imaginables que vous avez. « Je suis sociable, dynamique, j’ai l’esprit d’équipe, organisé, rigoureux et polyvalent ».
  5. La structure de la lettre : l’accroche, 2 paragraphes de développement, demande d’entretien et formule de politesse

Retenons avant toute chose que chaque lettre de motivation est unique. Elle doit être personnalisée et adaptée à une et seule offre.

Le point de vue d’Isaure Grün

Isaure est chargée de recrutement au sein de Catalys Conseil.

Même si certains s’attachent à dire que la lettre n’est pas toujours lue, quand elle est lue, elle doit être pertinente !!

L’analyse d’une lettre de motivation permet de :

  1. Évaluer la capacité du candidat à comprendre l’annonce, c’est à dire : les attendus du poste en terme de compétences techniques, connaissances et le profil recherché
  2. Convaincre de l’adéquation entre le profil du candidat et les contours du poste à pourvoir
  3. Rendre légitime la candidature
  4. Commenter son parcours (sans répéter le CV) mais surtout de développer ses motivations et comment le candidat se représente le poste
  5. Valoriser le projet du candidat et bien sûr l’adéquation avec les exigences du poste et /ou de l’entreprise

C’est un positionnement professionnel et un bon support à l’entretien, un outil stratégique de communication !
Au delà des éléments « descriptifs et objectifs » du CV, la lettre permet de confirmer l’intérêt que l’on a de rencontrer le candidat en entretien. Le recruteur attend à travers la lettre une projection dans le poste. Enfin, plus le poste est à responsabilités, plus la lettre est regardée « à la loupe » et le recruteur fera preuve d’exigence.

Le point de vue d’Emmanuelle Diévart

Emmanuelle, aujourd’hui consultante en reclassement, a été chargée de recrutement en agence de travail temporaire.

En agence de travail temporaire, on travaille surtout sur le savoir-faire et les connaissances. La lettre de motivation n’est pas exigée pour des postes en manutention, en industrie ou manœuvre en bâtiment. On se contente d’un CV. C’est lors de l’entretien d’inscription que le recruteur pose quelques questions.

J’en avais d’abord une approche globale :  la forme. Je regardais la présentation, l’utilisation de l’espace, la date, l’objet, la pièce jointe, le destinataire, l’orthographe et la grammaire (encore plus pour des postes dans l’assistanat).

Puis, une approche liée au contenu : le fond. Cette lettre est-elle bateau, ciblée pour le poste ? Quel est le vocabulaire utilisé ? Les motivations pour le poste sont-elles présentes ? La lettre permet le départage des candidats.

Je me servais souvent de la lettre lors de l’entretien pour développer certaines parties à l’oral.

Ce que nous en retenons

Assurément, la lettre de motivation est aujourd’hui un incontournable du CV. Elle n’est pas exigée pour tous les types de poste. Toutefois, nous ne pouvons négliger l’exercice lorsqu’elle est exigée. Elle a cet intérêt d’accompagner la chronologie de notre parcours et de mettre en valeur nos acquis, nos atouts et nos motivations à intégrer ce poste que nous avons repéré.

Elle permet au recruteur, quel qu’il soit, d’apprécier notre candidature à sa juste valeur.

Alors, à nos crayons et ordinateurs!

Christelle Lavocat

Christelle Lavocat

Consultante chez Catalys Conseil
De formation en psychologie clinique et psychopathologie, je suis consultante en reclassement et chef de projet chez Catalys Conseil.
Christelle Lavocat

3 réflexions au sujet de « La lettre de motivation : un mal nécessaire ou un plus ? »

  1. Je ne suis pas d’accord avec cette approche de la lettre de motivation. C’est simplement un exercice de style. Que l’on sache la faire correctement ou pas ne devrait pas préjuger de nos capacités à être compétent pour le poste recherché. Savoir bien écrire une lettre de motivation et occuper un poste sont deux compétences distinctes avec si peu de transférabilité…

    1. Merci pour ce point de vu. Effectivement, cela pose la question suivante : » la lettre de motivation est-elle le premier test de recrutement dans la parcours du candidat ? » Comme le précise l’article, plus le poste ciblé implique de compétences rédactionnelles plus la lettre sera passée au crible car elle apporte des indicateurs de maîtrise de ces compétences. Et sur ce point, le recruteur est seul décideur de ses critères de choix.
      En effet, le fait de savoir écrire une lettre de motivation et le fait d’occuper un poste sont deux compétences distinctes. Il y a parfois des transferts de compétences. Mais est-ce un exercice de style pour autant ? Si je réponds par l’affirmative à cette question, je prends un risque : celui de ne pas faire transparaître dans ma lettre ce qui m’intéresse dans ce poste et dans cette entreprise, et de ne pas faire connaître mon projet, ce qui me caractérise, en somme ma motivation pour le poste.

  2. Après avoir animé un atelier « soutien aux candidatures », j’ai retenue la suggestion d’un candidat: « ça peut montrer notre valeur ajoutée que de dire ce que nous apporte notre métier. »
    je le rejoins sur cette idée. l’objectif de la lettre de motivation est de se présenter et proposer ses services, mais aussi se démarquer de la concurrence. Intégrer la notion « d’épanouissement au travail, renforcera notre crédibilité et rassurera le recruteur.

Donnez-nous votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *