Archives de catégorie : Réalisations

Événement tragique sur mon lieu de travail : comment aborder la suite?

En mars 2015, à Nantes, au sein du Service Social de la Protection de l’Enfance, un éducateur spécialisé décède des suites d’une agression violente à l’arme blanche, sur son lieu de travail. Cet événement dramatique fait perdre pied, sens, motivations. Comment accepter une telle situation ? Comment continuer à travailler ?  De quelles manières chaque collaborateur peut mettre en place les ressources permettant de retrouver du sens ?

Voulant s’interposer entre deux parents durant une visite médiatisée, ce professionnel a été victime d’un coup de couteau mortel.

Cet évènement dramatique intervenu sur le lieu de travail et dans le cadre de la mission de ce salarié, a touché et impliqué de nombreuses personnes, victimes et témoins parmi les collègues de travail et la direction du Service. Il a particulièrement bouleversé et heurté de plein fouet le personnel dans l’exercice de son métier et marqué tragiquement une partie des locaux de l’association.

Une de nos équipes de psychologues et sociologues du travail est intervenue rapidement après l’évènement et accompagne, toujours, les professionnels de ce service.

1 – Une première étape : accompagnement d’une période de transition a été nécessaire pour soutenir les professionnels dans la reprise du travail.

C’est à dire :

  • gérer la situation de tension importante dans les semaines qui suivent un tel événement
  • accompagner la reprise progressive du travail, quelques jours après le drame.

Différents professionnels sont intervenus pour soutenir la direction, les cadres et l’ensemble des salariés dans différentes modalités d’appui.  La Cellule d’Urgence Médico Psychologique du département de Loire Atlantique, notamment, qui a oeuvré pour prévenir et prendre en charge les répercussions psychologiques (trouble post-traumatique).

Les consultants de Catalys Conseil ont pris part à cette première période de transition par des actions de soutien individuel et collectif des professionnels dès les premières semaines avec une approche psychosociale :

Des groupes de parole

ont permis aux professionnels volontaires de partager et d’échanger sur la situation, de favoriser l’expression des  sentiments et émotions, d’envisager la suite de l’activité professionnelle de chacun.

Des entretiens individuels d’écoute

ont permis aux professionnels d’exprimer les émotions, les pensées, de tenter de donner du sens à ce qui est arrivé. En cas de besoin, les consultants ont orienté les professionnels vers des solutions de soins externes (médecin, psychologue clinicien, …).

2 – Une seconde étape : accompagnement du retour à une activité normale, a été nécessaire pour gérer et prévenir les difficultés des professionnels dans le retour au fonctionnement habituel du service.

De nouveau, les consultants ont mobilisé les techniques d’entretiens individuels et de groupes de paroles, afin de permettre aux personnes de :

  • faire une relecture du problème, de la situation qui met en souffrance (mettre du sens, prendre de la distance, partager son vécu ),
  • comprendre comment elles font pour gérer la situation (déni, fuite,…),
  • identifier leurs ressources et comprendre comment elles les mobilisent,
  • trouver des solutions pour reprendre en main leur parcours professionnel.

On se focalise sur la rencontre entre une personne avec son histoire singulière et une situation de travail qui peut mettre en souffrance.

D’autre part, un Espace d’Information Conseil a été mis en œuvre pour les professionnels :

  • s’interrogeant sur leur parcours professionnel : information et conseil sur l’évolution professionnelle, la formation,…
  • ne souhaitant pas reprendre leur activité professionnelle actuelle : information et conseil sur les métiers, un projet de reconversion, une transition professionnelle…

Nos consultants  continuent de soutenir ce Service afin d’accompagner au plus juste, collectivement et individuellement les professionnels qui en ressentent le besoin tant du point de vue psychologique que du point de vue professionnel. L’enjeu étant de permettre à chaque salarié d’identifier ses ressources mobilisables, de retrouver du sens à ses missions et aux valeurs de sa structure.

(Billet co-écrit avec les intervenantes : Aline Abraham et Laurence Jamet.)

Créer son entreprise après un licenciement économique. Comment sécuriser son projet ?

Photo M Pascal Coignard - Mycène Consulting

 

Confronté à un licenciement économique, qui dans son parcours professionnel, ne se pose pas la question  « Et si je créais ma propre activité ? ». Cette petite idée vous trotte dans la tête depuis pas mal d’années, le rêve de devenir son propre patron.  Mais… est-ce le moment, en êtes-vous capable ? N’est-ce pas trop risqué ? Autant de questions qui peuvent vous paralyser. Or, un accompagnement apporte des réponses concrètes : témoignage d’un jeune créateur.

Continuer la lecture de Créer son entreprise après un licenciement économique. Comment sécuriser son projet ?

Comment Bernard, 57 ans, a décroché un CDI après 2 ans de chômage ?

Attaché de direction puis secrétaire commercial, Bernard G. devient comptable général pendant 20 ans puis responsable administratif et commercial durant 15 ans . A la suite d’un licenciement économique, il se retrouve  sur le marché du travail.

Il profite de son Contrat de Sécurisation Professionnelle pour suivre la formation « analyse comptable et financière » au GRETA en 2015, ce qui lui permet de remettre ses connaissances à jour. La recherche d’un poste de responsable administratif et comptable n’aboutissant pas, son conseiller Pôle Emploi lui a proposé d’être conseillé par Catalys Conseil en intégrant la prestation Activ’emploi.

Continuer la lecture de Comment Bernard, 57 ans, a décroché un CDI après 2 ans de chômage ?

Les enjeux de la Qualité de Vie au Travail appliquées aux spécificités de l’Economie Sociale et Solidaire

La Qualité de Vie au Travail dans l’ESS : une conférence à Nantes dans le cadre du Mois de l’ESS

 

A l’occasion de l’édition 2015 du Mois de l’ESS, la mutuelle CHORUM et la CRESS des Pays de la Loire ont organisé une conférence dédiée à la qualité de vie au travail (QVT) dans l’ESS, le 10 novembre dernier.

Cette manifestation était l’occasion de présenter la 1ère étude régionale sur la qualité de vie au travail des salariés et dirigeants de l’ESS en Pays de la Loire.
Issue du premier baromètre national sur le sujet réalisé par CHORUM auprès des acteurs de l’ESS, cette étude a été coproduite par la mutuelle et par la CRESS. Pour un secteur qui représente autour de 13 % de l’emploi en Pays de la Loire.

François Paulou, dirigeant de Catalys Conseil, était l’un des intervenants des deux tables rondes organisées, le cabinet intervenant quotidiennement au sein de l’ESS dans l’accompagnement des changements et l’appui aux démarches en matière de QVT. Parmi les invités : des directions de structures, la CFDT, la CRESS, l’ARACT etc…

logo_mois ESSL’occasion d’évoquer les enjeux de la QVT, appliquées aux spécificités de l’ESS et notamment du secteur associatif, très impacté par les phénomènes de regroupement notamment.

Retrouvez les résultats de l’étude sur ce lien : BaroQVT_CRESSPDL-CHORUM

Et pour le programme du mois de l’ESS : en Pays de la Loire (http://www.cress-pdl.org/le-mois-de-l-ess) en Bretagne (http://www.ess-bretagne.org/participer-au-mois-de-less.html)

 

Comment accélérer votre retour à l’emploi ?

A partir du 15 juillet prochain, vous pourrez demander à votre conseiller Pôle Emploi d’être accompagné par Catalys Conseil pour booster votre recherche d’emploi grâce à Activ’Emploi.

Suis-je concerné ?

Oui si vous venez de vous inscrire à Pôle Emploi ou êtes inscrit depuis quelques mois… et que vous avez ciblé précisément les postes sur lesquels vous positionner.

Qu’est ce que ce dispositif va m’apporter ?

  • Un suivi et un appui méthodologique pour organiser et mettre en œuvre vos démarches
  • Un regard  neuf sur les actions que vous menez et des conseils de professionnels de l’emploi et du recrutement
  • L’accès à des outils et des ressources pour optimiser vos actions
  • L’accès à des offres du marché caché et des mises en relation avec notre réseau d’entreprises

Comment ça marche ?

Pendant 4 mois, nous vous rencontrons individuellement pour vous conseiller dans votre recherche d’emploi. Vous participez à des ateliers thématiques en fonction de vos besoins.

Votre e-portail (via internet) vous permet de  : 

  • gérer vos démarches et candidatures
  • accéder à notre base de données entreprises,
  • accéder aux offres d’emploi collectées correspondant à votre ciblage,
  • connaître tous les évènements emploi (forum, rencontres d’entreprises…) que nous avons répertorié ou organisé
  • travailler sur des ressources  pour optimiser vos outils de recherche d’emploi (CV, lettre, entretien, réseaux sociaux, job board…)

Une prestation à la carte en fonction de vos besoins :

Active Emploi
Activemploi processus

 

Nos consultants vous accueillent sur nos antennes bretonnes et ligériennes. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Cellule d’appui pour accompagner un plan social.

Cellule d'appui licenciement

L’entreprise Texier à Vitré a annoncé en octobre 2014 un plan social qui concernait une cinquantaine de salariés. Catalys Conseil avait été chargé de mettre en place une cellule d’appui dans l’entreprise jusqu’aux notifications de licenciement. Retour d’expérience.

Avant les notifications de licenciement effectives, certaines entreprises font appel à des dispositifs qui permettent aux salariés de prendre le temps de faire le deuil de leur entreprise. Cela leur permet également d’être pris en charge immédiatement après l’annonce des licenciements et de préparer leur repositionnement professionnel.

C’est ce dispositif qui a été choisi pour Texier à Vitré, confrontée à un plan social.

Dans un premier temps, des échanges personnalisés ont permis d’écouter la souffrance des salariés concernés et leur apporter un soutien psycho-social.

Cellules d’appui, Espace Information conseil : des dispositifs boosters du retour à l’emploi

Parallèlement, à cette écoute active, nous avons mis en place des ateliers thématiques, leur permettant de créer leurs outils de recherche d’emploi et de leur communiquer des informations sur ce qui se passe ailleurs.

La majorité des salariés a participé à ces ateliers. Avant même la fin de leur contrat de travail et leur licenciement effectif, ils disposaient d’un CV et d’une lettre de motivation opérationnels, pour proposer leurs compétences à d’autres employeurs du bassin d’emploi.

A noter également l’organisation d’un Job Dating,  en collaboration avec la MEEF de Vitré : trois personnes sont venues présenter leur entreprises et des postes à pourvoir. Elles ont également reçu en entretien court les salariés intéressés et fait une présentation du marché de l’emploi local.

Le bilan de ce dispositif ?

  • Une fois licenciés économiques, les salariés étaient dans une dynamique positive et avaient trouvé la motivation de se projeter dans un autre contexte professionnel.
  • 4 salariées Texier ont pu signer un contrat pérenne au sein de la société BFL à Fougères (et en covoiturant).
  • Là où la mobilité géographique est souvent le 1er frein à l’emploi, la cellule d’appui a permis de lever peu à peu les freins, pour être mobilisable vers l’emploi rapidement.

Catalys Conseil prépare et soutien les salariés au licenciement à travers ces dispositifs d’information, de conseil et d’appui.
Vous êtes confronté à un plan social ? Cliquez sur ce lien pour vous faire aider.

5 fiches de métiers qui recrutent en agriculture

Filière agricole : les métiers qui recrutent

Il y a des clichés qui ont la peau dure en terme d’emploi ! La filière agricole en Loire-Atlantique en sait quelque chose, faisant face à une méconnaissance de ses métiers et opportunités d’emploi.

Vous imaginez des emplois peu qualifiés, essentiellement saisonniers, sans perspective d’évolution… ? On est pourtant loin de la réalité dans un secteur qui propose aussi des emplois en CDI, à temps plein, localement, accessibles en terme de qualification et offrant des perspectives d’évolution. Et qui peinent pourtant à attirer. Dur paradoxe dans un contexte de l’emploi encore morose.

Ainsi les professionnels de l’agriculture de Loire-Atlantique se sont engagés dans une démarche visant à promouvoir leurs emplois, notamment ceux dits « en tension ».

Cinq métiers ont été identifiés comme offrant des emplois pérennes et qui peinent à trouver des candidats. Nous nous sommes chargés de rédiger les fiches de ces métiers (référentiels) et nous les mettons à votre disposition :

Objectif :  favoriser l’orientation des demandeurs d’emploi et des jeunes vers les secteurs agricoles qui recrutent.

L’intervention du cabinet s’est située dans une approche plus globale de la filière agricole du 44 visant à renforcer l’attractivité du secteur et faciliter les recrutements. Un travail réalisé sous l’impulsion de la DIRECCTE de Loire-Atlantique qui coordonne la démarche. La Chambre d’Agriculture 44  s’est chargée d’identifier ces cinq métiers.

CATALYS Conseil a rédigé les référentiels (fiches) et plus largement, a contribué à  renforcer l’inter-connaissance et le partenariat entre les professionnels de l’agriculture et les acteurs de l’emploi (Pôle Emploi, Missions Locales…).

Vous voulez en savoir davantage sur l’emploi en agriculture ? Consultez le site de la Chambre d’Agriculture 44

Visitez aussi celui de la Fédération des Maraicher Nantais. Cette filière, principale pourvoyeur d’emploi en agriculture sur le 44, a engagé depuis près de 10 ans un important travail autour de l’attractivité de ses métiers. L’occasion de changer de regard sur le secteur agricole.

Et si vous voulez en savoir plus sur nous, rendez-vous sur le site de CATALYS Conseil.

En souffrance sur son poste de travail, Raphaëlle a pu rebondir suite à son bilan de compétences

20150508_122728[2]

Raphaëlle (photographiée  de dos), assistante dans une agence d’intérim bretonne, en conflit avec sa supérieure hiérarchique, se sentait en grande souffrance sur son poste de travail. Son bilan de compétences bien être et performance au travail lui a permis de reprendre confiance et de construire un nouveau projet professionnel.

Je me se sentais complètement perdue, à bout et dans une impasse, ne voyant pas comment rebondir.

Etant reconnue travailleur handicapé, sa conseillère du SAMETH (Service d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés…) lui propose de faire un bilan de compétences pour y voir plus clair.

Elle a choisi de faire son bilan de compétences à Catalys Conseil.

C’était le seul Cabinet à me proposer à la fois un bilan de compétences pour étudier un autre projet professionnel et analyser mon mal être au travail. Car je ne savais pas encore si je voulais quitter l’entreprise ou pas.

J’ai réalisé le bilan hors temps de travail, pour que mon employeur ne soit pas au courant. On a trouvé une solution avec ma consultante, on se rencontrait le midi.

Les grandes étapes du bilan bien-être et performance au travail

Toute la première période, j’ai fait des tests, répondu à des questionnaires pour faire le point sur la situation, ma gestion du stress, mes émotions, mes compétences, mes capacités physiques liées aussi à mon handicap. Un bilan global…

Cela m’a aidé à prendre du recul, je me disais que tout venait de moi. L’analyse de la situation avec ma consultante m’a permis de comprendre que j’étais compétente. Mes relations avec mes collègues se passaient bien, mais j’étais en souffrance… physique (surement lié au handicap) à cause de la relation conflictuelle avec ma supérieure hiérarchique.

Le Wellscan* m’a permis de voir que ce n’est pas dans ma tête, cette souffrance était réelle et que les problèmes ne venaient pas que de moi. J’ai repris confiance en moi, en mes compétences.

Je me suis dit, je suis capable de rebondir, de faire autre chose ailleurs.

Dans la deuxième phase, on a dégagé des axes de métiers possibles. En fait, j’aime mon métier actuel mais il me manque la dimension sociale, pouvoir accompagner la personne, trouver des solutions….

J’ai analysé les différents métiers possibles (conseiller en insertion professionnelle, conseiller d’éducation sociale et familiale…). J’ai rencontré une dizaine de personnes qui exerçaient ces métiers et je vais sans doute faire un stage en ESAT (Etablissement de Services d’Aides par le Travail) pendant mes prochains congés pour voir les conditions de travail réelles.

Ensuite, avec ma consultante, j’ai étudié les projets par rapport à ma situation personnelle (j’ai 3 enfants, je suis peu mobile avec mon handicap…) : qu’est-ce qu’il était possible de faire techniquement pour partir  en tenant compte de mes contraintes (familiale, santé, financière) ? ».

Aujourd’hui, je souhaite prendre un congé individuel de formation pour réaliser un BTS SP3S (Services et prestations des secteurs sanitaire et social). Il me permettrait de valider des compétences pour travailler en EHPAD, CCAS, … il donne accès à un panel de structure assez large. J’ai rencontré des employeurs qui recrutent avec ce BTS. Ma conseillère m’a aussi conseillé de suivre une formation de conseiller en insertion dans le domaine de handicap que dispense le CNAM. Ce certificat niveau bac+3, me permettra de valider des compétences en insertion professionnelle et handicap afin d’élargir ma recherche d’emploi.

Je suis en contact avec les organismes de formation et le FAFTT pour étudier les possibilités de financement. Je vais également peut être pouvoir utiliser mon Compte Personnel de Formation. Dans un premier temps je vais suivre la formation du CNAM hors temps de travail dès septembre.

Toute seule, je n’aurais pas pu mener cette réflexion, j’avais besoin d’un consultant pour m’aider. Au départ, je pensais que je ne pouvais pas partir, que je devais préserver mon salaire et avec mon handicap c’est compliqué… Le bilan m’a permis de sortir du brouillard, de reprendre confiance en moi. Aujourd’hui je suis reboostée, j’ai un but et un plan d’actions précis.

Raphaëlle n’est pas un cas isolé, son parcours confirme l’intérêt du Bilan bien être et performance au travail mis en œuvre par Catalys Conseil pour accompagner les personnes en souffrance au travail.

Merci à Raphaëlle pour son témoignage !

Envie de réfléchir à votre propre projet ? Contactez-nous.

* Wellscan  est un des outils utilisé dans le cadre du bilan bien être et performance au travail. Il permet notamment d’identifier les facteurs de stress au travail et les ressources dont dispose la personne pour améliorer sa gestion du stress.

Pour en savoir plus sur le bilan proposé par Catalys Conseil cliquez ici : La plaquette Bilan Bien Être au Travail

Une agence de développement, un cabinet de reclassement : pour le meilleur et pour l’emploi

Logo Idéa 35etLogo Catalys

« Comment, à l’échelle d’un territoire, rapprocher l’offre et la demande d’emploi ? C’est pour répondre à cette question, qu’Idéa 35 et Catalys Conseil ont décidé d’unir leurs compétences. Idéa 35 travaille depuis 2009 sur la revitalisation mutualisée dont le principe est d’accompagner financièrement des entreprises qui recrutent. Une source d’informations très riche pour Catalys Conseil»

Un partenariat original et singulier
Avant la création de la revitalisation mutualisée en 2009, je ne connaissais pas Idéa 35. Les partenariats entre agence de développement économique et cabinet de reclassement sont plutôt rares en France. Pourtant, les intérêts de cette collaboration me paraissent aujourd’hui évidents.

Catalys Conseil – Idéa 35 : comment ça marche ?
Chaque trimestre, je rencontre un chef de projet d’Idéa 35. L’objectif de ces réunions est de faire un point sur les profils licenciés économiques accompagnés par Catalys Conseil sur le bassin bretillien. Des informations précieuses pour Idéa 35 dans sa recherche d’entreprises à soutenir.

En retour, le chef de projet me fait part des entreprises soutenues par la revitalisation mutualisée. J’ai ainsi accès à des informations en « avant première » : des noms d’entreprises, des fiches de postes et surtout des contacts privilégiés, avec les dirigeants d’entreprises.

Un esprit gagnant gagnant : pour le meilleur et pour l’emploi

Séverine ROBERT – animatrice territoriale 35/22

Pour éclairer et illustrer le partenariat Idéa 35-Catalys Conseil