Archives de catégorie : Bon à savoir

Comment tirer profit des réseaux sociaux au cours de votre bilan de compétences ?

Cela fait maintenant plusieurs années que les réseaux sociaux Viadeo et LinkedIn sont apparus comme de nouveaux outils pour la recherche d’emploi et l’évolution professionnelles. Lors d’un bilan de compétences, les fonctionnalités de ces outils sont du plus grand intérêt. Exemples de cas concrets.

 

Premiers pas

Si beaucoup connaissent les réseaux sociaux et disposent d’un profil, peu utilisent activement les différentes fonctions offertes par les plates formes.

Dans le cadre des bilan de compétences, il s’agit pour moi d’accompagner les premiers pas sur les réseaux sociaux à savoir apporter un conseil dans la réalisation du profil, le descriptif, le CV, la création d’un carnet de contacts. Pourtant, ces fonctions sont importantes pour ne pas perdre son temps et obtenir des résultats, à commencer par renseigner son profil a minima. La première étape consiste à définir des mots clés, à réaliser une présentation au plus juste de votre positionnement professionnel et de vos objectifs.

 

Mettre à profit les fonctions : l’exemple des groupes

Le seul fait de compléter un profil sur un réseau constitue une première étape avant d’envisager d’autres actions. La recherche de hub, c’est-à-dire de groupes constitués de professionnels partageant les mêmes centres d’intérêt peu s’avérer payante pour suivre l’actualité d’un secteur. Ces groupes permettent d’échanger sur différents sujets : un secteur d’activité, une formation, un métier.

Profil d'Isabelle

Isabelle travaille dans le commerce depuis près de 25 ans. Parmi différents projets d’évolution évoqués dans le cadre de son bilan, Isabelle s’est intéressée au métier de formatrice dans son domaine d’expérience. Elle souhaite réaliser une formation de formateur auprès de l’AFPA. Pour conforter son projet, nous lui avons indiqué l’existence du groupe sur ce thème sur Viadeo dans lequel elle a pu trouver des contacts avec des professionnels et comprendre les problématiques du métier en prenant connaissance des échanges au sein du groupe.

Capture d’écran 2015-06-16 à 15.28.08

 

Bénéficier du partage d’expérience

Aujourd’hui quoi de plus facile que d’accéder à une fiche métier ou à une vidéo sur le net présentant le métier que l’on convoite. Cela constitue une base de recherche incontournable pour se documenter et enquêter sur les métiers de vos rêves. Mais comment avoir des informations de l’intérieur, du vécu, c’est-à-dire comment connaître ce qui n’apparaîtra jamais dans une fiche métier mais qui peut être déterminant pour un choix de reconversion ?

C’est pour cela que je propose des méthodes pour approcher des professionnels, des experts qui pourront fournir des informations « de l’intérieur ».

Profil de Lorène

C’est ainsi que Lorène a pu obtenir des informations (un mail de 3 pages tout de même !) sur une formation de la part d’une professionnelle. Lorène occupe un poste d’assistante logistique en industrie dans le cadre de missions de travail temporaires. Pour se consolider dans un emploi pérenne, elle souhaite réaliser une formation à distance. Une rapide recherche sur Viadéo lui a permis de prendre contact avec d’anciens stagiaires de cette formation. Ces personnes étaient d’autant plus disposées à lui apporter des conseils qu’elles avaient également traversé ces questionnements. Lorène a pu obtenir des retours d’expérience et ainsi que des contacts prêts à l’aider. Voici son témoignage :

Mon impression personnelle est qu’effectivement, ils (les réseaux sociaux) peuvent s’avérer un bon support dans la dernière phase du bilan.

En effet, pour moi, Viadéo notamment m’a aidé à contacter des personnes dont j’avais ciblé le profil professionnel ou de formation. J’ai ainsi pu poser des questions précises (aidée également par les supports papier pour le questionnement mis à disposition par vos soins) et cela sans trop perdre de temps au téléphone et sans perturber des emplois du temps déjà chargés des professionnels.

Ces contacts m’ont aidé dans mon choix de formation et mes perspectives professionnelles. Le taux de retour est correct (entre 30 et 40 % des contacts ont répondu) même si dans certains cas, cela s’est bien après la fin du bilan. Ce type d’enquête a en outre l’avantage de ne pas avoir de contraintes d’emploi du temps (le mailing peut être fait en dehors des heures d’ouverture d’une entreprise). »

Voici donc un aperçu des usages des réseaux sociaux dans une démarche d’évolution professionnelle. Au vu des développements continus des plates formes, il y a fort à parier que d’autres possibilités d’utilisation seront à prévoir : recommandation, certification de compétences, etc.

 

Et vous ? avez-vous vécu une expérience positive ou négative sur les réseaux sociaux, au moment de changements dans votre carrière ?  Vos témoignages nous sont précieux.

Si vous voulez en savoir plus sur notre accompagnement Bilan de Compétences, cliquez sur ce lien.

Appel à témoin : femmes salariées dans le numérique sur Nantes

Dans le cadre d’une mission commandée par la DIRECCTE de Loire Atlantique nous réalisons des films présentant les métiers de la filière numérique.
Les objectifs de ces films sont de :

  • développer l’attractivité de la filière auprès d’un large public
  • montrer que des candidats au parcours plus atypiques peuvent intégrer le secteur :  les recrutements ne concernent pas uniquement des ingénieurs bac + 5, d’autres parcours sont possibles (jeunes diplômés, bac +2/3, travailleurs handicapés, salariés en reconversion, des hommes et des femmes…).
  • Valoriser le métier de développeur

La communication s’adresse au grand public (jeunes et parents, collèges, lycées…), aux demandeurs d’emploi, aux professionnels de l’orientation et de l’emploi ainsi qu’aux employeurs.

En complément des films déjà réalisés, nous recherchons des témoignages de femmes salariées exerçant sur des métiers du numérique idéalement sur Nantes.

Si vous souhaitez témoigner, contactez moi au 06 79 93 94 13.

Merci

Emmanuelle SOHIER-ROUSSEAU

5 fiches de métiers qui recrutent en agriculture

Filière agricole : les métiers qui recrutent

Il y a des clichés qui ont la peau dure en terme d’emploi ! La filière agricole en Loire-Atlantique en sait quelque chose, faisant face à une méconnaissance de ses métiers et opportunités d’emploi.

Vous imaginez des emplois peu qualifiés, essentiellement saisonniers, sans perspective d’évolution… ? On est pourtant loin de la réalité dans un secteur qui propose aussi des emplois en CDI, à temps plein, localement, accessibles en terme de qualification et offrant des perspectives d’évolution. Et qui peinent pourtant à attirer. Dur paradoxe dans un contexte de l’emploi encore morose.

Ainsi les professionnels de l’agriculture de Loire-Atlantique se sont engagés dans une démarche visant à promouvoir leurs emplois, notamment ceux dits « en tension ».

Cinq métiers ont été identifiés comme offrant des emplois pérennes et qui peinent à trouver des candidats. Nous nous sommes chargés de rédiger les fiches de ces métiers (référentiels) et nous les mettons à votre disposition :

Objectif :  favoriser l’orientation des demandeurs d’emploi et des jeunes vers les secteurs agricoles qui recrutent.

L’intervention du cabinet s’est située dans une approche plus globale de la filière agricole du 44 visant à renforcer l’attractivité du secteur et faciliter les recrutements. Un travail réalisé sous l’impulsion de la DIRECCTE de Loire-Atlantique qui coordonne la démarche. La Chambre d’Agriculture 44  s’est chargée d’identifier ces cinq métiers.

CATALYS Conseil a rédigé les référentiels (fiches) et plus largement, a contribué à  renforcer l’inter-connaissance et le partenariat entre les professionnels de l’agriculture et les acteurs de l’emploi (Pôle Emploi, Missions Locales…).

Vous voulez en savoir davantage sur l’emploi en agriculture ? Consultez le site de la Chambre d’Agriculture 44

Visitez aussi celui de la Fédération des Maraicher Nantais. Cette filière, principale pourvoyeur d’emploi en agriculture sur le 44, a engagé depuis près de 10 ans un important travail autour de l’attractivité de ses métiers. L’occasion de changer de regard sur le secteur agricole.

Et si vous voulez en savoir plus sur nous, rendez-vous sur le site de CATALYS Conseil.

La rupture conventionnelle :

Nous connaissons tous dans notre entourage proche un ami, un cousin qui a signé une rupture conventionnelle ces dernières années.

Il faut dire que ce dispositif de rupture de contrat de travail instauré en 2008 dans le cadre de la Loi sur la modernisation du marché du travail, concerne chaque année près de 300 000 personnes en France.

Pour autant il est minoritaire dans les ruptures de CDI (16 %), le licenciement représentant 27 % et les démissions 57 % restant en haut du tableau.

Le dispositif offre à l’employeur et au salarié un cadre d’entente possible pour qu’un départ puisse être négocié à l’amiable, avec ou sans recours au service d’avocats.

Un rythme croissant

Nous pensions que la nouvelle réglementation Pôle Emploi, notamment en raison du doublement du nombre de jours de carence pour les personnes qui négocient une indemnité de départ supérieure à 16 000 €, allait donner un coup de frein aux ruptures signées mais pas du tout…

Le rythme de plus de 30000 signatures par mois engagé en juin dernier a gardé son niveau et l’année 2014 sera sans doute une année record.

A croire que les 2 parties se retrouvent dans ce flex-dispositif.

Evolution ruptures conventionnelles

Les avantages de ce dispositif :

  • la procédure est très allégée par rapport aux autres systèmes
  • pour l’entreprise pas de motif de rupture et une couverture par rapport au contentieux, la jurisprudence n’étant pas favorable aux salariés. Le coût est également en majorité moindre par rapport à un licenciement ou une transaction.
  • le salarié, lui, peut bénéficier des allocations chômage

Cependant, même si ce dispositif reste une opportunité pour l’entreprise et le salarié quand ils réussissent à signer un réel accord gagnant gagnant,  il reste malheureusement dans trop de cas une rupture contrainte pour le salarié qui se retrouve seul face à ses démarches de repositionnement !

Katell LEFEUVRE